Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Le marin de Casablanca, Charline Malaval

Comme d’habitude, lorsque l’article est agrémenté de souvenirs, je le publie ici.

4ième de couverture
Il était grand, brillant ambitieux et il adorait Jean Gabin, son modèle. Un à un, il avait gravi les échelons de la marine et voulait explorer le monde. En avril 1940, il disparait brutalement dans l’explosion de La Railleuse, un navire de guerre stationné dans la rade de Casablanca. Il s’appelait Guillaume, il venait d’avoir vingt ans.
Elle est vive, passionnée et sensible. Le Maroc d’aujourd’hui l’enchante et elle est sûre que, un jour, elle parviendra à réaliser son rêve ouvrir dans sa ville un cinéma d’art et d’essai. Mais son histoire est bancale : elle ignore tout de sa famille patemelle. Elle, c’est Loubna, elle a presque trente ans.
Pour construire son avenir, la jeune femme devra creuser son passé et percer le mystère qui entoure le marin de Casablanca.
Autour d’une figure masculine solaire, à la fois insaisissable et omniprésnte, gravite une galerie de personnages bouleversants. Un premier roman captivant, qui distille secrets et révélations au coeur d’un Maroc fascinant d’exotisme et de lumière. Un magnifique hommage au cinéma de l’âge d’or hollywoodien et français – et qui n’est pas sans rappeler le troublant film Laura, d’Otto Preminger.

Impressions
On commence par se mettre dans l’ambiance avec la chanson du film « Casablanca »
https://youtu.be/AlDuNqWKDak

La fameuse maison qui deviendra peut-être un cinéma est sur Maps. À mon avis elle est toujours dans son état d’abandon (j’en suis au moment de la première rencontre avec Ali). Je ne suis passé que très rarement par là.

Les sauts entre les deux époques 1940 et 2005 sont déroutants au début puis on s’habitue et le lien entre les deux devient de plus en plus évident au fur et à mesure que l’histoire avance.
Le final arrive sans qu’on puisse trop le deviner.
J’ai beaucoup aimé l’histoire, l’intrigue et la balade casablancaise bien documentée.

J’ai retrouvé rues, avenues et boulevards avec l’aide de Google maps parfois. En descendant le boulevard Hassan Il pour aller vers la place de France (des nations unies) je ne crois pas, j’en suis plutôt sûr, qu’on passe devant le Rialto ! (page 372/404)
Le Rick’s café existe, ainsi nommé à cause du film mais n’a rien à voir avec le Rick’s du film vu que le film n’a été tourné, ni à Casablanca ni au Maroc : https://humm.loverde.fr/casablanca-la-ville-et-le-film/

Le cinéma Vox

Construit en 1935 par l’architecte Marius Boyer a été démoli fin 70, j’aurais pu y aller mais non,  je n’y suis jamais allé. Mes parents sûrement si l’on en croit la photo de ma maman dans le parc du Vox.


Malheureusement les cinémas de Casablanca ne sont pas en bon état, la faute au piratage :
https://www.bladi.net/salles-cinema-casablanca,76114.html

Photos de Casablanca
https://wp.me/p15OFO-4iV

Toutes les infos sur Bousbir, le quartier réservé, sont exactes, je m’étais renseigné pour écrire l’article : https://wp.me/sdtMsR-bousbir

À propos de cinéma
Lorsque j’étais au lycée Lyautey, tout les jeudis nous allions avec quelques copains au cinéma, le plus souvent au Lynx et nous allions au balcon, au fond.

Ce n’est que plus tard, époque du cinéma art et essai de la F.O.L. (Fédération des œuvres laïques) que je me mettais devant pour être « dans l’action ». La FOL, rue Moussa Ibn Nouçair justement avec, un peu plus loin, la fameuse villa qui n’est jamais devenue le cinéma à l’image du Vox.


Et encore plus tard, après le retour dans l’enseignement dans les années 80, j’allais à l’un des deux cinémas du Maarif au début de la rue du Jura, le Mondial ou le Monte-Carlo, qui programmaient deux films. Le deuxième pour le public habituel, moi c’était le premier qui m’intéressait, généralement.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :