Le backmasking

Source principale de cet article :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Backmasking

Le backmasking consiste à cacher dans des chansons des messages qui ne peuvent être écoutés qu’en inversant la bande son.
John Lennon le fit pour la première fois en 1966, à la fin de la chanson ‘Rain’, par accident en inversant la bande magnétique du magnétophone. Il reprend la phrase du début ‘When the rain comes, they run and hide their heads’ que l’on peut entendre en inversant la fin.
Dans ce fichier mp3 j’ai collé la fin de ‘Rain’ et son inverse :
Rain-fin-et-inverse.mp3

Photo de Marina à l’origine.



Par la suite les Beatles se sont amusés à introduire des inversions dans plusieurs chansons, dans ‘Tomorrow Nevers know’ par exemple.

Lorsque la rumeur sur la mort de Paul McCartney est apparue, beaucoup de personnes ont cherché des messages cachés en écoutant toutes les chansons à l’envers… Et ils en ont trouvé ou ont été persuadés d’en avoir trouvé. Voir ce que j’ai écrit sur la légende P.I.D. : Paul is dead

Les Beatles ont été suivit par beaucoup d’autres chanteurs pour faire passer un message censuré ou qui risquait de l’être. Je n’en citerait que deux.

Frank Zappa dont la chanson ‘Hot poop’ fut refusée par sa maison de disque introduisit la phrase responsable de ce refus à l’envers :
Better look around before you say you don’t care / Shut your fucking mouth ’bout the length of my hair / How would you survive / If you were alive / shitty little person?
(Tu ferais mieux de regarder autour de toi avant de dire que tu t’en fous / Ferme ta putain de gueule à propos de la longueur de mes cheveux / Comment survivrais-tu / Si tu étais en vie / Petite personne merdique ?)
Hot-poop-inverse-ralenti-72.mp3


Stairway to heaven de Led Zeppelin
A l’endroit :  » If there’s a bustle in your hedgerow, don’t be alarmed now, it’s just a spring clean for the May queen. Yes there are two paths you can go by, but in the long run there’s still time to change the road you’re on. »
Stairway-to-Heaven-forward.mp3


A l’envers : Oh here’s to my sweet Satan. The one whose little path would make me sad, whose power is satan. He’ll give those with him 666, there was a little toolshed where he made us suffer, sad Satan.

Stairway-to-Heaven-reversed.mp3


À la fin des années 70 les chrétiens fondamentalistes se sont inquiétés. Ils étaient persuadés que ces messages ‘à l’envers’ pouvaient atteindre le subconscient et influencer ceux qui écoutaient, à leur insu.
Puis en 1982, comme tous ces extrémistes religieux en sont venus à soupçonner les chanteurs d’œuvrer pour satan, dans certains états, ils ont voulu légiférer sur ce problème et imposer un autocollant d’avertissement sur les disques qui comportaient des morceaux à l’envers. Les projets de lois ont été rejetés.

Le développement de l’informatique et de logiciels d’édition comme audacity, permis, dans les années 1980-1990, à tout possesseur d’ordinateur individuel de rechercher des messages ‘à lenvers’ et les extrémistes de tout poil se calmèrent. Et toute une communauté d’internautes s’est mise à écouter les chansons à l’envers et trouva des choses, ou cru trouver…

Un commentaire sur “Le backmasking

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :