Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Si vous trouvez ce monde mauvais…

Si vous trouvez ce monde mauvais, vous devriez en voir quelques autres.

Le 24 septembre 1977, Philip K. Dick, prononce dans le salon de l’hôtel de ville sa célèbre « conférence de Metz ».
Dans ces deux extraits il parle du Maître du haut château, des univers parallèles, de sa perception de ces univers et de son vécu.

 » En tant qu’écrivain de science-fiction, de telles idées m’attirent inévitablement, et en particulier celle que dans notre discipline nous appelons le thème « l’univers parallèle ». Certains d’entre vous, j’en suis sûr, savent que dans Le Maître du Haut Château j’utilise précisément ce thème. Il s’agit en effet d’un monde parallèle dans lequel l’Allemagne, le Japon et l’Italie ont gagné la seconde Guerre mondiale. Au cours du roman, M. Tagomi, le protagoniste, est étrangement transporté jusqu’à notre monde, dans lequel l’Axe a perdu. Son séjour y est bref et il retourne dans son monde en toute hâte dès qu’il entrevoit ou comprend ce qui s’est passé – puis il oublie toute l’affaire. En effet, l’expérience a été des plus désagréables puisque, en tant que Japonais, notre univers est pire que le sien. Pour un juif, bien entendu, il est infiniment meilleur – pour des raisons évidentes.
Dans Le Maître du Haut Château, je n’ai pas vraiment expliqué pourquoi ou comment M. Tagomi parvient à voyager jusque dans notre univers : il était tout bonnement assis dans un parc, les yeux fixés sur un bijou moderne aux motifs abstraits – assis et étudiant l’objet en large et en travers –, et lorsqu’il a enfin levé la tête, il était dans un autre univers. J’ai renoncé à expliquer ce fait parce que je n’ai aucune ‘explication’ à fournir, et je mets quiconque – écrivain, lecteur, critique – au défi de le faire. Une telle ‘explication’ est impossible, parce que nous savons qu’un tel concept repose sur une prémisse entièrement fictive, et aucun de ceux d’entre nous qui sont sains d’esprit ne croit réellement, ne serait-ce qu’un instant, que de tels univers parallèles existent. Mais supposons, juste pour le plaisir, qu’ils existent en effet. Dans ce cas, comment sont-ils reliés les uns aux autres, s’ils sont effectivement reliés d’une manière quelconque ? Si on pouvait dessiner une carte montrant leurs emplacements respectifs, à quoi cette carte ressemblerait-elle ? Par exemple (et la question me paraît cruciale), sont-ils complètement séparés les uns des autres, ou bien se chevauchent-ils ? « 

 » Dans Le Maître du Haut Château, un romancier nommé Hawthorne Abendsen a écrit un livre sur un monde parallèle dans lequel l’Allemagne, l’Italie et le Japon ont perdu la seconde Guerre mondiale. À la fin du roman, une femme frappe à la porte d’Abendsen pour lui révéler ce qu’il ne savait pas : son roman dit la vérité, l’Axe a bel et bien perdu la guerre. L’ironie de cette conclusion – Abendsen découvrant que ce qu’il croyait être de la pure fiction était en fait vrai –, c’est que le fruit de ma propre imagination, Le Maître du Haut Château, n’est pas de la fiction – ou plutôt, que ce n’est de la fiction qu’à présent, Dieu merci. Mais il existait un monde parallèle, un présent antérieur, dans lequel cette singulière piste temporelle s’était actualisée – actualisée avant d’être supprimée par une intervention à une date précédente. Je suis convaincu qu’en entendant ceci, vous ne me croyez pas, ou que vous ne croyez pas que je le crois moi-même. C’est pourtant la vérité. J’ai conservé des souvenirs de cet autre monde. « 

Et enfin, un extrait du roman « Le temps désarticulé » publié en 1959 et en 1975 en France, sur le même thème :
 » Il chercha à tâtons le cordon de lampe.
Margo lui lança : « Dépêche-toi de revenir, mon chéri. Combien de cartes veux-tu ? On veut jouer et tu nous fais attendre. (…)
Il n’avait toujours pas mis la main sur le cordon de lampe qui pendait dans l’obscurité de la salle de bain. Gagné par la nausée en même temps que l’irritation, il se mit à balayer le noir, bras tendus et doigts écartés, en décrivant de larges cercles. Et poussa un juron quand il se cogna le crâne au coin de l’armoire à pharmacie.
« Tu vas bien ? demanda Margo. Que s’est-il passé ?
— Je n’arrive pas à trouver le cordon de la lampe. » Furieux désormais, il était pressé de trouver sa pilule et de réintégrer sa place dans le jeu. Terrible, songeait-il, cette propension innée des objets à s’évanouir… et brusquement il lui vint à l’esprit que le fameux cordon de lampe n’existait pas. Le mur présentait en effet un interrupteur près de la porte, à hauteur d’épaule. Il le trouva aussitôt, l’actionna d’un coup sec.


Extrait de : Dick, Philip K.  » Si ce monde vous déplaît…  » et de  » Le temps désarticulé  » Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur.

5 commentaires sur “Si vous trouvez ce monde mauvais…

Ajouter un commentaire

  1. Dans le drama (feuilleton télévisé coréen) The King : eternal monarch, (vue sur Netflix) l’intrigue se situe à la confluence de plusieurs espaces temporels que l’on traverse par des « portes » matérialisées par des piliers qui apparaissent en pleine nature. L’auteur l’explique par les théories d’Einstein mais la démonstration est nébuleuse, forcément!
    Dans L’assassin royal de Robin Hobb ce sont des bornes magiques qui vont noient dans un fleuve de magie appelé l’Art, dans La Passe-miroir de Christelle Dabos, ce sont des miroirs d’âme…
    Ce thème est vraiment prolifique!

    J’aime

  2. Robin Hobb a l’air très prolifique, je vais commencer/essayer le premier cycle ! La série coréenne est en VOST… et 4 livre pour le passe-miroir, ca va me faire de la lecture !!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :