Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

L’informatique et moi

Depuis que j’utilise l’outil informatique j’ai vu passer des ordinateurs dont je me suis débarrassé pour la plupart. Pas à la déchèterie, je les ai, soit donnés, soit vendus en en tirant au moins ce que cela m’a couté pour les remettre à niveau.
J’avais fais un site dédié pour ces recyclages. Depuis je me suis débarrassé de quasiment tout. Le dernier ordinateur en ma possession et que je n’utilise pas est en cours de mise à jour. Remplacement de w7 par w10 avec, cette fois, une licence que j’ai acheté sur cdiscount et que je risque de perdre à cause de ma connexion CPL qui déconne et vu le temps, c’est pas demain que je ferais passer un câble ethernet par les combles traversant la maison.

L’histoire
Je vais juste vous raconter un peu de mon histoire informatique.
J’ai débuté l’informatique avec un livre sur le basic (langage de programmation) dans les années 1974-1980, à l’époque j’étais étudiant et je n’avais pas les moyens de m’acheter le moindre ordinateur, même avec les cours que je donnais l’été chez Subrini, que ce soit un Commodore, un ORIC ou un Z80. Déjà je rêvais d’un Apple IIE.

Acheté bien plus tard dans une brocante.

Après, vers 1984, époque où l’education nationnale se fourvoyait avec les Thomson MO5 puis TO7, comme je n’était pas en France j’ai opté pour l’AMSTRAD 6128 avec écran couleur et disquette. C’était magique!

Dans la famille on se souvient encore de ‘Beach Head’ terminé par quelqu’un qui depuis est réfractaire à l’informatique.

Et la revue ‘Hebdogiciel’ avec ses lignes interminables de programmes où il ne fallait pas faire d’erreur de transcription !

C’est là que j’ai commencé à mettre en pratique la programmation en basic avec des petits programmes de physique et autres en me perdant dans les gosub et les return 😥.

Les disquettes du 6128 n’étaient pas au format standard et plus tard Amstrad a abandonné ses ordinateurs et tout le monde s’est trouvé le bec dans l’eau. Méthode anglaise, on négocie un lot important de lecteurs de disquettes qui n’ont pas d’avenir à très bas coût et quand le lot est épuisé on passe a autre chose.

En 1985 j’avais déjà un bureau avec deux ordinateurs, l’Amstrad et mon premier PC et une imprimante à aiguille (9×9) qui me servait, en enlevant le ruban encreur, à graver les stencils à encre pour les devoirs des élèves. Convoqué par le proviseur qui trouvait que j’utilisais trop de papier, parce que je ne me contentais pas des devoirs!

J’ai gardé de ce PC le disque dur qui faisait 20Mo, une pièce de musée.

Le Seagate de 20Mo https://www.redhill.net.au/d/2.php

Je me souviens avoir installé windows 3.11 sans souris et avoir résisté à cet équipement de pointage assez inutile pour qui avait l’habitude des raccourcis clavier… Et du traitement de texte anglais Chiwriter pour lequel il fallait appuyer sur 3 touches du clavier pour les accents, les indices et les exposants.

Après, dans les années 1990 c’est devenu un peu moins marrant, le PC est devenu banal. La mise en réseau a été le côté le plus interessant de cette période. La nouveauté était dans internet et sa connection d’une lenteur catastrophique en RTC (j’ai encore dans l’oreille le bruit de la connection!)

ou en RNIS, ce qui ne m’a pas empêché d’utiliser Napster, l’ancêtre du P2P.

Maintenant la nouveauté est dans les smartphones et les tablettes. Les PC sont toujours là mais ils changent. La course à la vitesse des processeurs a cessé et on a inventé les multiples coeurs, jusqu’à 10 ou 12 coeurs pour les smartphones! Comme la vitesse de l’horloge des processeurs n’augmente plus beaucoup, on ne la donne plus, mais les processeurs ont des numéros E7500…

Les smartphones ont permis une miniaturisation extême, on trouve des PC dans des petits boitiers avec Windows 10 et Android installés en double boot avec les mêmes composants.

Quelques articles sur des machines suivront.

Un commentaire sur “L’informatique et moi

Ajouter un commentaire

  1. Le conseil, avant l’achat de mon premier PC, venant d’un spécialiste et formateur en informatique : ‘inutile de prendre un ordinateur avec un disque dur, deux lecteurs de disquettes c’est largement suffisant’ !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :